skip to Main Content
L’effet Sismic – Ozone

L’effet Sismic – Ozone

S’installer à l’étranger, pour les études ou pour le travail, ça exige une bonne dose d’audace. Certains mettent cette audace au service de la communauté dans des projets collectifs.

Voici le portrait d’un promoteur inscrit au programme Sismic Capitale-Nationale qui profite de son séjour au Québec pour vivre une toute nouvelle expérience : l’entrepreneuriat collectif. Rencontrez Stéphane Brou.

Quel est votre projet?

Ozone est une plateforme de vulgarisation de l’information scientifique sur l’environnement, le développement durable et la responsabilité sociétale des organisations. Ozone travaille à vulgariser et améliorer les connaissances dans des domaines particuliers : agriculture durable, commerce durable, biodiversité, responsabilité environnementale des organisations, salubrité, industries et externalités négatives.

Ozone se veut hybride : une tribune accessible aux communautés d’Afrique subsaharienne et un laboratoire convivial d’initiatives. Les objectifs de la plateforme web sont de vulgariser l’information scientifique en vue de contribuer à l’efficacité des initiatives environnementales des communautés locales d’Afrique subsaharienne ; de publiciser les ressources documentaires sur l’environnement et le développement durable ; et d’offrir de la visibilité aux intervenant.es et aux initiatives environnementales locales d’Afrique subsaharienne.

Stéphane Brou

Comment vous est venue l’idée de lancer un projet d’économie sociale ?

Démarrer cette initiative est partie d’une motivation assez personnelle, vers la fin décembre 2018, à un carrefour majeur entre ma vie professionnelle et personnelle. Tout est né d’un désir de laisser une empreinte positive derrière moi à la société, d’exprimer sans crainte mes rêves de contribuer à une meilleure équité sociétale et environnementale en Afrique subsaharienne grâce aux connaissances multidisciplinaires acquises durant ma Maîtrise à l’Université Laval.

J’étais conscient de l’ampleur du défi, des difficultés qui apparaîtraient, mais mon ambition de vouloir apporter un petit changement sur mon continent natal et la quête d’un réel sens à ma vie sur terre ont été plus fortes.

Pour vous, quel rôle a joué l’entrepreneuriat dans la découverte de la société québécoise ?

L’entrepreneuriat collectif en particulier a renforcé l’idée que j’avais de la société québécoise en ce qui concerne le sens de la coopération. J’ai pu vivre plusieurs expériences qui ont démontré la grande ouverture des Québécois à appuyer toutes sortes d’initiatives structurantes pour la collectivité et le progrès de chaque humain sans distinction. Ce n’est pas un simple stéréotype du pays de l’érable, ça va bien au-delà de ça !

Un conseil pour quelqu’un qui vient d’arriver au Québec ?

Montrez ce que vous avez de meilleur en vous, sans prétention et fard. Soyez compréhensif et ouvert d’esprit, sans craindre non plus vos valeurs culturelles : elles ne sont ni au-dessus ni en deçà de celles que vous découvrirez au Québec. Et enfin, plus vous côtoierez le fait québécois sous ses multiples facettes, mieux votre ancrage sera dans cette société qui en réalité vous adopte.

 

Pour en savoir plus sur Ozone

Pour en savoir plus sur Sismic Capitale-Nationale

Back To Top